Культурные достояния Франции выступление на ХIII МОСКОВСКОЙ ГОРОДСКОЙ НАУЧНО-ПРАКТИЧЕСК



« Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd’hui être considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. »

↑ définition de l’UNESCO de la culture

L’apprentissage de la langue comprend plusieurs éléments – grammaire, lexique, orthographe et autres. Mais pour être à l’aise dans le français, la maitrise de ses éléments ne peut pas suffire.C’est en découvrant la culture du pays que l’on apprend le mieux. La culture française est l’oeuvre de tout le peuple français au cours des ciècles. Elle est formée par les evennements historiques, les reformes, les habitudes et les traditions. La richesse du patrimoine culturel français est connu dans le monde entier par sa diversité.

La culture française telle qu’elle existe aujourd’hui s’est pour une grande part constituée par le rayonnement de la France en Europe au XVIIe et XVIIIe siècles. Des musées consacrés à une grande variété de thèmes, de riches bibliothèques, tout un patrimoine immobilier, artisanal et industriel témoignent du développement de la culture française. La France tâche de maintenir les richesses des traditions, dont le patrimoine culturel du monde entier se forme. En langue française, le mot culture désigne tout d’abord l’ensemble des connaissances générales d’un individu. Il y a donc actuellement en français deux acceptions différentes pour le mot culture :

la culture individuelle de chacun, les connaissances personelles

l’identité culturelle d’un peuple, la culture collective à laquelle on appartient.

La science n’est pas raccrochée au concept de culture individuelle, alors qu’elle en est une des composantes principales dans la teneur initiale du terme. L’art et l’histoire sont les deux concepts se rejoignent. La culture individuelle inclut la connaissance des arts et des cultures.

La culture peut êtra representée comme quatre éléments qui se transmettent de génération en génération:

– les valeurs ;



– les normes ;

– les institutions ;

– les artefacts.

Les systèmes de valeurs comprennent des idées et des matériaux qui semblent important dans la vie. Ainsi en Europe la culture se base sur les questions de règle, de mesure, de loi physique ou sociale. Le monde des valeurs ne se développe pas au hasard, mais bien comme système logique de différences assumées.

Les normes sont constituées par les attentes sur la façon dont les personnes doivent se comporter dans diverses situations. Chaque culture a des méthodes, appelées sanctions, pour imposer ses normes. Les sanctions varient avec l’importance de la norme ; les normes qu’une société impose formellement ont le statut de lois.

Les institutions sont les structures de la société dans et par lesquelles les valeurs et les normes sont transmises. En France, la majorité des institutions culturelles sont des organisations en gestion publique ou des associations: académies, musées, bibliothèques, médiathèques, conservatoires, salles de concert et de théâtre, orchestres, opéras. Сertains lieux privés peuvent être considérées comme des institutions : des châteaux privés , des abbayes et autres, même si leur rayonnement est national.

Les artefacts décrivent des valeurs et des normes d’une culture. Spontanément, l’expression patrimoine culturel fait penser à un patrimoine matériel (sites, monuments historiques, œuvres d’art, …). Cette conception du patrimoine a évolué depuis une quinzaine d’années.

On s’oriente donc progressivement vers une conception du patrimoine qui inclut à la fois un patrimoine matériel, mais aussi un patrimoine culturel immatériel. Ce changement de conception du patrimoine a de fortes conséquences sur les représentations sociales et la psychologiedes communautés, puisque les traditions vivantes et documentaires sont reconnues au même titre que les monuments et œuvres d’art du passé.








sitemap
sitemap